mardi 13 novembre 2012

Que s'est-il passé?

Que s'est-il passé?
Il était jeune, il était beau garçon, il avait la vie devant lui... Alors que s'est-il passé?
Il avait plein de talents, il savait presque tout faire : bricoler, cuisiner, dessiner, écrire, jardiner, créer, écouter, partager... Alors que s'est-il passé?
Il avait une famille, des parents, des frères et soeurs, une femme, des enfants... Alors que s'est-il passé?
Il avait un métier, un logement, un frigo rempli... Alors que s'est-il passé?
Que s'est-il passé pour, qu'au fil des années, ce jeune homme souriant brûle sa vie? Que s'est-il passé pour qu'il ne puisse être heureux? Que s'est-il passé pour qu'il se retrouve si seul? Que s'est-il passé pour qu'il laisse le cancer le dévorer si vite?
Que s'est-il passé pour que je me retrouve seule au milieu d'une montagne de cartons à trier quand tout le monde est si loin? Que s'est-il passé pour que la vie autour de moi semble si normale alors qu'il n'est plus là? Que s'est-il passé pour que je ne me souvienne plus de tous ces gens sur les photos qu'il me laisse? Que s'est-il passé pour que j'aie fait l'impossible promesse de prendre soin de sa veuve?
Que s'est-il passé pour que toutes les questions que j'avais à lui poser soient restées sans réponse?  Que s'est-il passé pour que j'aie tellement l'impression d'être passée à côté de plein de choses? Que s'est-il passé pour que je n'aie pas su mieux le voir? Que s'est-il passé pour qu'il ait été si différent des autres pères? Que s'est-il passé pour qu'il ait été si fantasque et pourtant si effrayant parfois? Que s'est-il passé pour que tant de sentiments se mélangent?

Et maintenant, que va-t-il se passer?

16 commentaires:

  1. Maintenant la vie va continuer... Et tu n'auras pas de réponse à ces questions.
    Mais ça va bien se passer.
    Des bisous, cocotte

    RépondreSupprimer
  2. Il est des êtres doués et créatifs, dotés d'une sensibilité supérieure à la norme.
    Ils ressentent tout plus fort, les joies comme les peines,tant d'émotions à contenir est épuisant. Ils comprennent intuitivement plein de choses,leur regard s'arrête sur ce que les autres ne voient pas, ne comprennent pas que d'autres ne saisissent pas ce qui est évident pour eux.
    Le résultat de cette particularité est souvent un sentiment de solitude, d'inadaptation,d'ennui, sans comprendre d'où ça vient ni pourquoi il ne tournent pas comme la plupart.
    Comme les chiens ne font pas des chats , ses êtres ont des ascendants et des descendants aux même caractéristiques.
    On les qualifie de "zèbre" ou d'adulte HP (haut potentiel).
    Si tu n'a jamais eu vent de cela, entres ces termes dans ta barre de recherche et, peut-être, tu seras amenée à comprendre bien des choses.

    Voila ce qui a pu se passer, peut-être.

    Je t'embrasse.

    L'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour rebondir sur ce que dis "l'autre", ça entre aussi dans la catégorie des profils atypiques.
      Merci pour ce billet touchant...je me prépare à écrire le mien car la lecture de nos textes concernant maman soulève plein d'interrogations et de réactions

      Supprimer
    2. Je me penche sur le sujet. Premier lien trouvé ici : http://www.calay.be/douance.php
      On dirait Amélie...

      Supprimer
    3. Oui penches-toi bien car on dirait effectivement Amélie, toi et ton frère (de ce que j'ai pu on lire).
      Je crois que j'ai des "antennes" très sensibles à ce qu'émettent ces personnes :-).

      L'autre

      Supprimer
    4. On dirait toi aussi un peu non? Sans te connaître, j'ai comme l'impression que tu entres dans cette catégorie...

      Supprimer
    5. Ben on dirait bien oui.

      J'ai découvert mon "mal"il y a deux ans et ce fut une libération, une vrai naissance, enfin plein de choses s'expliquaient, trouvaient un sens.
      Depuis je travaille sur moi à partir de cette base et vais à la rencontre des personnes qui émettent des signaux laissant penser qu'ils en sont.
      C'est bon de se sentir "en terrain connu".
      C'est un véritable cadeau empoisonné quand on ne se sait doté de cette particularité.
      Quand on sait, on peut enfin en retirer des avantages et limiter les dégâts.

      Je te re-embrasse du coup.

      L'autre

      Supprimer
    6. J'aimerais bien te lire à travers un blog, tu n'y as jamais pensé?

      Supprimer
    7. Je n'aime pas m'exposer à la terre entière, je préfère les relations plus confidentielles du type courriel ou MP.
      Ca fait un bail que j'ai envie de m'adresser à toi de manière plus intimiste.
      Ayant eu l'adresse de ton blog par l'éditorial de ma boite, je sais que toutes mes collègues pourraient lire mes commentaire et ça me bride déjà.
      Mais chapeau à ma boite ,hein ;).

      Bon je retourne encore travailler...

      Supprimer
    8. Dis-moi, j'ai déjà posé la question mais j'ai toujours pas de réponse : c'est quoi comme boîte qui a parlé de mon blog? Réponse en privé par mail si ça te gêne : vieuxetmerveilles@hotmail.fr

      Supprimer
  3. Un billet émouvant qui m'a ensuite guidé tout naturellement vers les commentaires :
    Très bien dit ce dernier commentaire mais surtout qui semble apporter une bas de réponse intéressante. J'ai bien envie de creuser la chose. Merci à toi l'anonyme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, très touchée de ce retour.

      L'autre

      Supprimer
  4. Peut être, comme moi après la mort de ma mère, vas-tu faire le tri et l'analyse de tes souvenirs. Reconstituer les pièces du puzzle, comprendre peu à peu qui il était et pourquoi. Peut être certains indices sont-ils dans les cartons que tu tries, dans la parole de sa veuve... Le processus est long et difficile mais on en sort plus grande et plus forte... Courage

    RépondreSupprimer
  5. Je souris à la lecture de cet anonyme qui évoque le Haut Potentiel. Oui, bien sûr, c'est Amélie. Et souvent, quand un enfant l'est, au moins un de ses parents l'est aussi.
    Je travaille là-dessus, si tu es intéressée j'ai des infos. Ça remue l'histoire familiale et en même temps ça soulage.
    La façon de ressentir les choses et de se sentir envahie par tout un tas de sentiments, l'impression d'être perméable à tout, alors que les autres ne le sont pas
    Bise.
    Dom'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, tu m'intéresses :-) Tu peux m'en dire un peu plus?
      Je te laisse mon mail : vieuxetmerveilles@hotmail.fr

      Supprimer
  6. L'amour filiale pose toujours sur nos genoux les tas de questions qui se sont amassées durant des années, et puis un jour le livre se ferme, car le temps a passé... on se découvre alors a vouloir relire le livre, on tourne les pages des souvenirs, on s'émeut de cet attachement que l'on croyait si dérisoire, si normal c'est à ce moment là que l'on comprend que l'amour est puissant et indestructible.
    Merci pour votre texte si émouvant.

    RépondreSupprimer