dimanche 1 juillet 2012

Pause


Ce blog a pris une tournure très personnelle ces temps-ci. Je m'excuse auprès de ceux qui étaient venus lire une auxiliaire de vie, je remercie ceux qui sont restés quand même et qui me réconfortent par leurs petits mots.

Là, je fais une pause, les événements se précipitent un peu et je veux profiter de mon père, de Georges et d'Amélie.

Une petite photo en attendant, parce que c'est pas pour dire mais mon fils il est vachement zen, et parce que j'adore le regarder dormir!



18 commentaires:

  1. Ton fils est magnifique! Profite, le temps passe si vite!

    RépondreSupprimer
  2. L'auxiliaire de vie est avant tout une personne et si l'on est venu la lire et qu'on est resté c'est qu'on l'a apprécié en tant que telle et qu'on a envie de l'accompagner avec notre coeur.

    Bises

    L'autre.

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenue à ce superbe Bébé.
    Confrontée depuis plusieurs année à des problèmes de santé
    chez mes proches,sachez que vous et vos collègues sont bien plus que des auxiliaires de vie,souvent des pièces maitresses dans l'organisation de nos journées.

    RépondreSupprimer
  4. La vie privée a priorité sur tout le reste. Profite au maximum de ces instants (hélas, fugaces), auprès de ta famille : enfants, conjoint, parents (surtout "papa"), emmagasine-les pour te les remémorer plus tard, quand la vie s'habillera de gris.
    A bientôt, j'espère.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis souvent venue lire une auxiliaire ici, mais on n'est pas défini que par son métier, et je suis ravie d'assister à la rencontre magnifique entre un enfant et son grand-père. On puise la force de poursuivre son idéal aussi dans ces moments-là... Profitez à fond!

    RépondreSupprimer
  6. Félicitations... je continue à lire ton blog avec plaisir, car quel que soit le sujet il est authentique, et il touche. Profite bien de ces jours :-)

    ps : il s'appelle finalement bel et bien Georges ce joli bébé ? ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tombée sur ton blog par hasard...
    Et, comme tu disais dans ton article, j'ai tout remonté et tout lu, dommage que j'arrive en plein milieu d'une pause, mais comme je te comprends...
    Mon papa est très malade, on ne sait pas quand, mais sa maladie aura une issue fatale. Il a vu ses deux petites-filles naîtrent et c'est déjà beaucoup, je fais en sorte qu'il apprenne le plus possible à connaître ma fille pour qu'elle engrange des souvenirs. J'aimerais qu'elle apprenne à connaître mon père comme je l'ai connu, même si je sais que ce n'est pas possible. Sa maladie le rend déjà bien différent de ce qu'il a été.
    Enfin, je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça, peut-être pour te dire que tu fais bien de faire une pause pour en profiter le plus possible, ainsi que de ton fils, il est tellement beau, et tellement serein, encore.
    Merci pour tes articles et pour cette vision de ton métier que tu nous apportes, c'est magnifique !

    RépondreSupprimer
  8. Non seulement il est zen mais en plus il est beau! Profites bien de toute ta famille...

    RépondreSupprimer
  9. Prends bien soin de ce beau bébé... et garde-le bien au chaud... Une bise pour la route...

    RépondreSupprimer
  10. Il est superbe ! félicitations, et longue vie à ce merveilleux petit garçon !
    Merci de partager ce bonheur avec les lecteurs de ce blog.
    Et sinon... on peut l'appeler autrement que Georges à présent ?!

    RépondreSupprimer
  11. Félicitations pour l'arrivée de cette petite merveille! beaucoup de bonheur à vous

    RépondreSupprimer
  12. Je viens de découvrir tes derniers billets avec un peu de retard. Aucun souci pour la tournure personnelle belle personne !

    Bienvenue à ce petit que tu vas guider sur le chemin de la vie.

    RépondreSupprimer
  13. Bienvenue parmi les siens à ce magnifique enfant :) Prenez soin de vous, de vos proches, de ces instants de bonheur entremêlés de peine. Amicales pensées, Ingrid.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Babeth,

    je t'embrasse te présentant mes condoléances.
    Je t'écris par ce biais ne tweetant pas et j'espère que tu finiras par trouver mon petit mot.
    Je suis venue voir régulièrement tes nouvelles sur tweeter, de ce qu'on peut voir sans avoir un compte.
    Là j'allais éteindre et je me suis ravisée :"vas
    voir Babeth..."
    Tes parents avaient certainement une belle âme, et rien de cela n'est perdu, tu perpétues et tu passes le relais à Amélie et bébé Georges.
    Pour le reste ,je sais cette absence qui prend presque toute la place et qui pèse si lourd dans le coeur.

    Je te souhaite beaucoup d'amour pour te soutenir dans ta peine.

    L'autre

    RépondreSupprimer
  15. Chere Babeth,
    Je viens moi aussi de lire ces quelques caracteres sur Twitter. Et je voulais simplement t'embrasser. Te dire que, meme sans te connaitre, je pense tres fort a toi et a ton Papa, a Amelie, a petit Georges. Mes pensees les plus douces vous accompagnent tous dans ces moments si tristes.
    Je t'embrasse
    Anne-Sophie

    RépondreSupprimer
  16. Chère Babeth,

    le lit médicalisé qui part, c'est une confirmation du départ, pas un détail.
    Sur tweeter tu dis avoir lu tous nos messages, je ne sais si cela inclue ceux-ci, mais je sais que si ce n'est le cas, tu les trouvera plus tard, un jour ou tu aura besoin de venir trainer ici.
    Je sais qu'à ta place je serais très touchée qu'on m'aie ainsi soutenue.

    Bises.

    L'autre

    RépondreSupprimer
  17. Il eut été dommage de nous priver de cette photo ;-). Il est supermignon.
    Bisous

    RépondreSupprimer