mardi 26 octobre 2010

Dame de compagnie?

Chez certaines personnes, on a un petit café. J'appelle ça le café-papote. On le boit vite fait, debout dans la cuisine avant de partir chez quelqu'un d'autre... ou on prend son temps, assise au salon parce que c'est la dernière intervention de la journée. Le café-papote se transforme parfois en habitude, un moment privilégié qu'on attend presque avec impatience. En tout cas, c'est le cas pour moi. J'aime les petits moments partagés, les souvenirs évoqués, les vieux albums de photos qu'on regarde délicatement. Cinq minutes, ou dix, parfois plus. Le temps ne compte plus, on a rangé le tablier et les gants, les regards se font complices, la parole se délie. En se quittant, on se fait la bise. Tout ça, bien sûr, ça reste entre nous, en principe on ne doit pas. Il ne faut pas se lier, il ne faut pas rester pour le plaisir, il faut savoir garder la bonne distance professionnelle en toutes circonstances. Mais créer du lien, c'est bien se lier non?

2 commentaires:

  1. A une période où je travaillais, j'avais une femme de ménage qui venait tous les 15 jours. C'était la copine d'une copine d'une connaissance et elle faisait ça en plus des 20h hebdo de ménage qu'elle faisait à la mairie (la belle époque des CES!). Au milieu de ses 2h, je lui préparais un thé ou un jus de fruit et on en profitais pour papoter un peu.
    Lorsqu'elle m'a "quittée", elle m'a avoué que j'étais son employeuse la plus sympa.
    Après la naissance de mon troisième, j'ai eu droit à des heures de ménage par la CAF. Le premier jour, j'ai proposé à boire à la dame qui venait et elle m'a dit que c'était interdit!!!
    Merci à toi de laisser la place au contact et à la vie dans ton métier...

    RépondreSupprimer
  2. On est dans un monde où on ne prend plus le temps pour l'humain, ça c'est sur.
    Continuez d'être vous.

    RépondreSupprimer